Premier essai macro numérique

Jusqu’à récemment, je n’avais fait qu’une tentative de macro photographie, il y a longtemps, en argentique.

La photo numérique est une délivrance dans ce domaine car cela permet de « gâcher de la pellicule » sans surcoût. Et forcément, quand on débute en macro photographie, il y a du déchet ! Après l’acquisition d’un objectif 100 mm macro, j’ai fait un premier test sur ce qui m’est tombé sous la main : le jardin de mes parents après une averse.

Avant de sortir, vérification du fonctionnement sur mon cobaye préféré, mon chat !
Je crois que je n’avais jamais regardé les gouttes de pluie d’aussi près. A tort !
Répéré ! Un insecte caché sous un pétale de tulipe.
Jolies couleurs pour la monnaie du pape

Après avoir lu la trilogie des fourmis de Bernard Werber, je ne doutais pas de l’intérêt de leur observation.

Effectivement, les interactions entre elles et avec leur élevage de pucerons s’est révélé passionnant.
J‘ai été ravie de réussir une photo de traite de puceron.

Note : Je ne touche pas à mes sujets. S’il y a des gouttes, c’est de la pluie ou de la rosée. Si je présente plusieurs vue d’un même insecte, c’est qu’il a été coopératif, pas qu’il s’est pris un coup de spray paralysant (si si, ça existe !).

Laisser un commentaire

error: Content is protected !!